Lu # 10 : Les Olympiades Truquées de Joëlle Wintrebert (1987)


Le monde des jeux ronronne devant sa ration quotidienne de pâtée sportive. Mais le spectacle dont il se gave est truqué. Les champions qui font rêver sont dopés aux hystérines, un produit expérimental issu d’une crise de folie meurtrière : « l’amok ». Sphyrène, seize ans, nageuse olympique et cobaye, voyagera jusqu’au bout de son désir de vaincre…

Ce livre est tombé dans mes mains un peu par hasard. Ma mère me l’a donné parce que quelqu’un l’avait oublié à son travail. Je ne connais pas l’auteur donc s’est avec curiosité que je me suis plongée dans la lecture de ce livre de Science Fiction.

Les Olympiades Truquées décrit un monde dans lequel la science joue un rôle important. Grâce à celle-ci, on peut choisir le sexe de son enfant, mais cette opportunité a eu pour effet de diminuer la natalité féminine. Du coup, les femmes ont beaucoup plus de pouvoir que par le passé mais malheureusement pour elles, les abus sexuelles sont nombreux mais sévèrement punis.
De plus, dans le monde créé par Joëlle Wintrebert, le sport a une grande importance. Il permet d’obtenir richesse et admiration. Pour cela, les sportifs se doivent d’être de plus en plus performant. Afin de combler les attentes du public, des sponsors et de l’Etat, la science a permis de voir arriver de nombreuses dérivent. Le clonage, maintenant légalisé, permet de créer les Gen +, des clones dont le génotype a été modifier pour en faire des machines à gagner. Mais aussi le dopage effectué à l’insu des sportifs traités en cobaye. C’est à travers la vie de Sphyrène et de son amie Lamiel, que les dérivent de la science nous sont exposés.

Tout au long de ma lecture, je me suis rendu compte que l’auteur a voulu dénoncer le dopage présent dans le milieu du sport, ces effets sur le physique et le psychique de ces athlètes. Car l’intrigue du livre est centré sur ce thème. Bien sûr, elle traite du clonage, de la baisse de la natalité féminine à cause de la possibilité de choisir le sexe de l’enfant, mais ces thèmes ne sont que partiellement traités. Je regrette que se soit le cas.

J’ai apprécié que les thèmes de science fiction (manipulation génétique, clonage, avancé de la science) largement utilisé dans ce genre, soient utilisés dans le milieu du sport, qui est peu abordé en 1980 (date de publication du roman). Mais c’est le destin de Sphyrène qui m’a le plus touché dans ce roman. Comment ne pas être touché. Violé par son frère, elle permet à sa famille de vivre grâce à ces performances de nageuse. Non contente d’être la poule aux œufs d’or, elle est aussi manipulée par son directeur sportif et ses médecins qui lui donnent, à son insu, des produits qui permettent d’améliorer ses performances sportives mais qui n’a pas que des avantages bien au contraire, car ces produits ont des effets néfaste sur sa santé.

Le monde qu’ a créé l’auteur est très réaliste grâce à de nombreux détails. Mais j’ai eu beaucoup de mal avec le style de l’auteur. Le vocabulaire est riche et parfois trop compliqué, j’ai souvent du sortir mon Larousse de la poussière pour suivre et cela a eu pour effet de me couper dans mon élan. L’intrigue a mis du temps à s’installer car l’auteur prend du temps à décrire ce monde futuriste, mettre en place chaque personnage et le dénouement est trop rapide et pas assez développé.

Dans l’ensemble, ma lecture est assez mitigé. Les thèmes m’ont plu mais l’auteur ne les a pas assez exploités à mon sens de même que certains personnages qui ont eu une forte influence sur le dénouement de l’intrigue tel que celui de Vasco.

Commentaires

  1. Je ne connaissais pas du tout ce texte ni son auteur, mais les thématiques sont très intéressantes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les thèmes sont bien, mais malheureusement son livre est plus centré sur le dopage les autres thèmes sont survolés.

      Supprimer
  2. Les thématiques sont intéressantes, mais au final, j'ai l'impression qu'il y en a peut-être un peu trop pour que ce soit vraiment approfondi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord avec toi, finalement ces thèmes étaient en fond de toile. Le livre se concentre sur le dopage.

      Supprimer

Publier un commentaire

Articles les plus consultés